Adobe Flash : Internet Archive veut sauver les anciens jeux du néant

20 Nov 2020 - Carlito

0 commentaire(s)
Crédits : Adobe

L’histoire de Flash, c’est celle d’un grand succès, des premiers jeux vidéo jouables directement depuis un navigateur web, puis d’une mort prématurée causée par Apple, dont le fondateur a catégoriquement refusé d’incorporer cette technologie à son iPhone, puis son iPad, deux produits qui, comme on le sait, ont largement bouleversé le marché. « Flash a été créé à l’ère des ordinateurs — pour les ordinateurs et les souris (…), mais à l’ère du portable, il faut des appareils consommant peu de batterie, des interfaces tactiles et des standards ouvert, et Flash est déficient dans tous ces domaines » déclarait Steve Jobs dans une tribune parue en 2010. Le cofondateur d’Apple était connu pour sa véhémence envers la technologie d’Adobe, ne manquant jamais une occasion d’exprimer toute son hostilité à son égard. Dès lors, le marché tout entier s’est porté sur d’autres technologies, alors que les débits ont commencé à augmenter drastiquement, rendant Flash peu à peu obsolète. Finalement, Adobe annonçait en 2017 vouloir arrêter le support de sa technologie, lequel prendra définitivement fin le 31 décembre prochain, et la prédiction de Jobs s’est finalement réalisée.

Cela marque évidemment la fin d’une époque, mais est-ce que cela doit signifier que tous ces jeux et autres mèmes issus de cette technologie doivent pour autant disparaître ? Cela aurait malheureusement été le cas sans l’intervention de la fondation Internet Archive, et de l’un de ses conservateurs, Jason Scott. La fondation a annoncé vouloir préserver ces jeux après la disparition de Flash. Pour cela, Internet Archive a créé une technologie, baptisée Ruffle, et capable d’émuler le logiciel d’Adobe, et ainsi de faire tourner d’anciens titres qui nécessitaient Flash pour fonctionner. « Même si la compatibilité de Ruffle avec Flash est inférieure à 100 %, elle est suffisante pour faire fonctionner une très grande majorité des animations Flash dans votre navigateur, à une vitesse d’affichage fluide et conforme aux originaux » explique Jason Scott, tout en indiquant que près de 1000 contenus Flash ont pu être préservés jusqu’à maintenant, lesquels sont disponibles sur le site d’Internet Archive. C’est l’occasion de retrouver des contenus autrefois cultes comme le fameux « Peanut Butter Jelly Time » ou encore des titres tels que Alien Hominid ou encore Yetisports.

Adobe Flash : Internet Archive veut sauver les anciens jeux du néant