Bitcoin : L’assureur Axa accepte désormais les paiements en cryptomonnaie

19 Avr 2021 - Carlito

0 commentaire(s)
© Journal du Geek

La démarche est inédite en Suisse, et démontre bien l’importance grandissante de la cryptomonnaie dans notre quotidien. La société d’assurance Axa vient en effet d’officialiser une collaboration avec le courtier crypto Bitcoin Suisse. D’ici peu, l’assureur acceptera les paiements BTC sur tous ses produits, à l’exception des assurances-vie, précise le site espagnol Coin Telegraph. Un moyen pour Axa d’intégrer davantage les monnaies crypto dans ses opérations quotidiennes, particulièrement populaires depuis quelques années, et notamment depuis le début de la pandémie. Selon une étude réalisée en 2019 par l’entreprise, un tiers de ses clients de 18 à 55 ans possédait déjà un portefeuille crypto, ou s’y intéressait. Cette initiative s’impose donc logiquement comme “la réponse à la demande croissante des clients pour des solutions de paiement alternatives”

L’opération pour réaliser ses virements en cryptomonnaie sera relativement simple promet Axa. Le client n’aura qu’à effectuer un virement en ligne avec un numéro de référence. Le montant dû en francs suisses sera automatiquement converti en Bitcoin, et aucun frais supplémentaire ne sera appliqué. De son côté, Axa ne conservera pas les Bitcoin, mais ces derniers seront confiés au groupe spécialisé Bitcoin Suisse, qui récupérera une commission sur chaque transaction, à hauteur de 1,75%.

Axa mise déjà sur la blockchain

Fondé en 1816, l’assureur a depuis déjà quelques années, décidé de miser sur la blockchain et les monnaies alternatives. En 2017, l’entreprise avait déjà adhéré à une plateforme blockchain pour suivre et enregistrer le cycle de vie de ses véhicules. La firme française finance aussi le Blockchain Challenge de l’université de Bâle, qui vise à promouvoir la recherche sur l’utilisation de la cryptomonnaie dans le secteur de l’assurance. Cette nouvelle initiative est donc une opportunité de taille pour l’entreprise, qui peut profiter du soutien d’un pays comme la Suisse, particulièrement favorable à l’ouverture des monnaies non fiduciaires. On rappelle qu’à l’international, le Bitcoin et autres consorts sont loin de faire l’unanimité, à l’image de la Turquie ou de l’Inde, qui veulent interdire l’utilisation des cryptomonnaies sur leur territoire.

Accéder au comparateur de plateformes crypto

Bitcoin : L’assureur Axa accepte désormais les paiements en cryptomonnaie