Cette illusion d’optique vous trompe avant même de la voir

19 Juin 2020 - Carlito

0 commentaire(s)
Crédits : MIT.

Lequel des deux cercles ci-dessus est d’un gris plus foncé que l’autre ? Aucun, mais vous le saviez peut-être déjà. Les deux disques sont exactement de la même couleur mais leur distance et le contraste avec leur arrière-plan trompent vos yeux. Des neuroscientifiques de l’Institut technologique du Massachusetts (MIT) ont enfin décelé les secrets de cette célèbre illusion d’optique. Ils viennent de publier les résultats de leurs travaux dans la revue Vision Research. Comme l’expliquent les chercheurs, si l’illusion fonctionne, c’est parce que le cerveau est manipulé dans son évaluation de la luminosité d’une surface. Malgré les nombreuses variables qui peuvent la déterminer, le cerveau ne finit par conclure qu’un seul niveau de luminosité correspond à telle ou telle surface. C’est pour cette raison qu’il a l’impression que les cercles gris sont de couleurs différentes, car la luminosité apparente de l’arrière-plan diffère. Mais comment se fait-il que n’importe quel cerveau humain se fasse toujours avoir par ce type d’illusions d’optique ?

Selon Pawan Sinha, professeur en neuroscience spécialisé dans la vision au MIT, et ses collègues, cette réaction est innée : “notre système visuel y est susceptible dès notre naissance”, expliquent-ils dans un communiqué relayé par IFLScience!. Pour l’affirmer, les chercheurs ont montré cette illusion d’optique à neuf enfants indiens, entre 8 et 17 ans, revenant d’une opération chirurgicale de la cataracte pour restaurer leur vision. Chaque enfant a été trompé par l’illusion d’optique qu’il rencontrait, a priori, pour la première fois (24 à 48 heures seulement après avoir retiré leurs bandages post-opératoires). L’estimation du niveau de luminosité, trompée par l’illusion, s’effectuerait donc sans élément de comparaison et au cours d’un processus neuronal simple. Cela signifie que ce type d’information nous viendrait (littéralement) en tête avant même d’atteindre notre cortex cérébral visuel, qui traite pourtant des perceptions visuelles complexes. Les chercheurs l’ont vérifié en utilisant des images colorées modifiées par différents lots de lentilles optiques. En observant l’activité électrique cérébrale des volontaires, ils se sont aperçus que l’estimation de la luminosité des images présentées activait seulement la région V1 du cerveau, généralement la première affectée par une expérience visuelle. Cela signifie que le processus neuronal suscité par ce type d’illusions d’optique n’enclenche pas d’autres régions du cerveau. Les chercheurs pensent même qu’il se concentrerait directement au niveau des yeux, chez les neurones de la rétine. Autrement dit, pas besoin de voir (ou plutôt, de l’avoir vu) pour se faire avoir !


100 % illusions d'optique

3 Commentaires


100 % illusions d’optique

  • 94 Pages – 11/05/2015 (Publication Date) – Bayard Jeunesse (Publisher)

16,90 EUR

Vérifier le prix