Cybersécurité : importante fuite de données au sein de l’armée française

5 Mar 2021 - Carlito

0 commentaire(s)
madartzgraphics on Pixabay

Le 4 mars, le site spécialisé Intelligence Online a annoncé une fuite massive de données de l’armée française et les services de renseignement extérieur (DGSE). Selon le média, les coordonnées de près de 5 000 personnes, ainsi que des données médicales sensibles, ont été piratées. Le site explique « La base de données contient, selon nos relevés, les mêmes données d’aux moins 1 767 militaires. Ces derniers sont identifiables par leur affiliation à la Caisse nationale militaire de sécurité sociale de Toulon ». Intelligence Online précise que mille d’entre eux sont localisés à Evreux et que 230 sont explicitement rattachés à la base aérienne 105. Cette base abrite notamment l’unité aérienne du service action de la DGSE. Les fichiers avec près de 500 000 noms circulent sur un forum référencé par des moteurs de recherche. À ces noms, sont associés des données sensibles comme le groupe sanguin, le médecin traitant, la mutuelle, et même des mots de passe. Selon Libération Cheknews, ces données correspondent à des prélèvements effectués dans un laboratoire d’analyses médicales entre 2015 et octobre 2020.

Une investigation en cours

Selon un article de Ouest France et l’AFP, une enquête judiciaire a été confiée à la section cybercriminalité du parquet de Paris. Interrogé par l’agence de presse française, le directeur général de la santé explique « La fuite de donnée est en cours d’investigation par l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information, le Ministère des Solidarités et de la Santé, en lien avec la Cnil ». Ni le ministre des Armées, ni la DGSE n’ont répondu aux sollicitations de l’AFP. Intelligence Online ajoute que la diffusion de ces informations pourrait favoriser « de futures attaques de phishing sur cette base très sensible ».

Cybersécurité : importante fuite de données au sein de l’armée française