Danemark : une immense île artificielle pour récolter l’énergie produite par les éoliennes en pleine mer

15 Fév 2021 - Carlito

0 commentaire(s)
Crédit : Agence de l'énergie du Danemark
Crédit : Agence de l’énergie du Danemark

Cette île artificielle, d’une surface de 18 terrains de football, sera installée à 80 kilomètres de la côte Ouest du Danemark. C’est un énorme projet qui va représenter un investissement massif de 210 milliards de couronnes danoises, soit 23 milliards d’euros ! L’installation sera opérationnelle autour de 2033. Sa mission sera de collecter et de distribuer l’énergie générée par les centaines d’éoliennes en pleine mer installées au large.

Atteindre les objectifs environnementaux

La capacité initiale de ce projet est de 3 gigawatts (GW), de quoi couvrir les besoins en électricité de 3 millions de foyers au Danemark et en Europe. Le Danemark souhaite atteindre une production de 10 GW, ce qui représente la consommation de 10 millions de foyers. L’île alimentera également l’hydrogène vert nécessaire aux secteurs de l’aviation, de l’industrie et des transports lourds. L’infrastructure fait partie du plan très ambitieux du Danemark de couper de 70 % ses émissions de CO2 (par rapport au niveau de 1990), comme le pays s’y est engagé. Un objectif à atteindre dès 2030.

Le Danemark, qui projette de construire une autre île du même genre en mer Baltique, est dans une position géographique privilégiée en termes de vitesse et de force du vent. Ce qui lui a permis d’être un pionnier dans ce domaine : ses premières fermes à éoliennes remontent à une trentaine d’années déjà. Ses capacités en la matière sont telles que le gouvernement a renoncé en décembre dernier à rechercher du pétrole et gaz dans la mer du Nord, et il arrêtera complètement l’extraction de pétrole en 2050.

Cette annonce intervient alors que l’Europe a la volonté de transformer en profondeur son système d’approvisionnement d’électricité qui devra s’appuyer en majorité sur les énergies renouvelables dans dix ans. Les capacités de production par éoliennes devront être multipliées par 25 d’ici 2050.

Danemark : une immense île artificielle pour récolter l’énergie produite par les éoliennes en pleine mer