Donald Trump tente de contourner les restrictions de Twitter, sans succès

11 Jan 2021 - Carlito

0 commentaire(s)
Crédits : geralt / Pixabay.

Quelques jours après les émeutes du 6 janvier au Capitole, les réseaux sociaux ont pris des mesures drastiques à l’encontre de l’actuel locataire de la Maison Blanche. Le profil Twitter de Donald Trump a été suspendu, et ce, définitivement. Une décision que l’oiseau bleu explique avoir prise face aux « risques de nouvelles incitations à la violence. » Néanmoins, Trump ne semble pas prêt à se passer de son canal de communication favori et a voulu contourner les restrictions en passant par les comptes @POTUS et @TeamTrump, sans succès. Les publications du compte du président ont été supprimées et celui consacré aux supporters de Donald Trump a été purement et simplement bloqué. Twitter a cité dans sa réponse, sa politique de contournement des interdictions selon laquelle si un compte est utilisé pour échapper au bannissement, il est aussi sujet à la suspension. « Comme nous l’avons dit, utiliser un autre compte pour tenter d’éviter une suspension est contraire à nos règles. Nous avons pris des mesures pour appliquer cela en ce qui concerne les tweets récents du compte @POTUS. Pour les comptes gouvernementaux, tels que @POTUS et @WhiteHouse, nous ne les suspendons pas, mais prendrons des mesures pour limiter leur utilisation. » Cette décision, inédite, avait pourtant été prédite par Kamala Harris, la future vice-présidente américaine. Lors d’une interview pour Chris Hayes, sur MSNBC, elle expliquait « La liberté d’expression ne tolère, ni protège les menaces liées à la sécurité des autres êtres humains, et c’est de cela dont nous parlons. La réalité est que nous parlons de Donald Trump utilisant Twitter d’une manière qui pourrait avoir des conséquences réelles, y compris la mort. Et nous devons prendre cela au sérieux. » En marge des actions prise par Twitter à l’encontre de Trump, le réseau social a aussi banni des milliers de comptes affiliés au mouvement QAnon et prend des mesures inédites pour limiter la diffusion de théories du complot sur sa plateforme. Selon NBC News, 7 000 d’entres eux ont été suspendus et 150 000 n’apparaîtront plus dans les recommandations de la plateforme.

Twitter se prépare à une offensive des pro-Trump à San Francisco

La réponse des militants Trump a cette large campagne de bannissement sur la plateforme ne devrait pas se faire attendre. Selon TechCrunch, les forces de l’ordre de San Francisco se préparent à une manifestation massive devant le siège du réseau social, ce lundi 11 janvier. Elle écrit dans un e-mail « Les services de Police de San Francisco sont conscients de la possibilité d’une manifestation sur le bloc 1300 de Market Street (adresse de Twitter) demain. La SFPD a été en contact avec des représentants de Twitter. Nous disposons de ressources suffisantes pour répondre à toute manifestions ainsi qu’aux appels de service dans toute la ville. » Elle invite tous ceux qui voudraient exercer leur droit de protestation, à le faire de manière respectueuse et soucieuse de la sécurité des autres.

Donald Trump tente de contourner les restrictions de Twitter, sans succès