En plus des voitures, Tesla vend… des shorts

14 Juil 2020 - Carlito

0 commentaire(s)

Avec une action qui ne cesse d’augmenter depuis le début de l’année malgré la crise sanitaire, Tesla est devenu un poids lourd en Bourse : le titre flirte avec les 1.500 $ et a propulsé Elon Musk dans le top 10 des plus grandes fortunes mondiales (il possède 20,6% du capital de l’entreprise). Mais le constructeur automobile n’a pas toujours connu cette santé éclatante.

Une blague d’Elon Musk devenue réalité

Tesla a fréquemment été la cible d’investisseurs dont la spécialité est de vendre des actions à découvert. Autrement dit, ils parient sur la baisse du cours du titre, ce qui déplait profondément à Elon Musk qui s’en est souvent pris à ces boursicoteurs à courte vue. Cette pratique de vente à découvert s’appelle « short » en anglais, et c’est la hantise de tous les patrons d’entreprises cotées.

Il y a quelque temps, Elon Musk avait annoncé en plaisantant que Tesla allait commercialiser des shorts… Mais ce n’était pas que pour rire. Alors que l’action du groupe a atteint des sommets, le constructeur a effectivement lancé des shorts ! Des shorts courts de couleur rouge, avec un logo Tesla doré et, à l’arrière, les mots « S3XY » qui reprennent les noms des différentes Model de la marque.

Ce n’est pas de très bon goût, mais la blague a une saveur particulière. Malheureusement, Tesla n’en a pas produit suffisamment : il n’y a plus aucune taille disponible. Le short était vendu 69,420 $, là encore un prix pas innocent : Elon Musk voulait en effet sortir Tesla de la Bourse dès que son action atteindrait 420 $. Une blague qui a été très mal prise par la SEC. Suite à cette boutade qui remonte à quelques années, le gendarme de la Bourse américain a en effet enquêté et condamné le patron de Tesla…