Etats-Unis : « aucune preuve » de fraude selon plusieurs agences chargées de la sécurité des élections

13 Nov 2020 - Carlito

0 commentaire(s)
Crédits : Dalton Caraway via Unsplash

Donald Trump n’en démord pas. Joe Biden a beau avoir été annoncé gagnant depuis presque une semaine et désigné comme 46ème président des États-Unis, Trump refuse toujours d’admettre sa défaite. Sur Twitter, il continue de commenter le dépouillement des bulletins dans les États restants en se montrant confiant sur sa réélection. Il retweete des affirmations sans preuves sur une supposée fraude électorale et notamment sur un système électoral baptisé Dominion qui aurait soi-disant « effacé » près de 2,7 millions de votes en sa faveur, lesquels auraient été par la suite réattribués à son rival.

Même si une poignée d’élus républicains continuent de soutenir Donald Trump, il ne semble pas y avoir eu de fraude. « L’élection du 3 novembre a été la plus sûre de l’histoire des États-Unis » ont affirmé plusieurs agences américaines locales et nationales chargées de la sécurisation des élections. « Bien que nous sachions que notre processus électoral fait l’objet de nombreuses affirmations sans fondement et de campagnes de désinformation, nous pouvons vous assurer que nous avons une confiance absolue dans la sécurité et l’intégrité de nos élections (…) Il n’existe aucune preuve d’un système de vote ayant effacé, perdu ou changé des bulletins, ou ayant été piraté de quelque façon que ce soit » expliquent ces autorités dans un communiqué commun.

C’est donc un jeu dangereux auquel s’adonne le président sortant, en s’enterrant toujours plus loin dans l’hypothèse d’une fraude sans preuve tangible. Pour Barack Obama, il s’agit d’un « dangereux chemin » amenant à décrédibiliser la démocratie pour une partie des américains, comme il l’indiquait dans un entretien pour CBS relayé par Le Monde. C’est aussi un problème pour la sécurité nationale du pays, puisque la transition pourrait ne pas s’opérer correctement. Joe Biden aurait en effet dû recevoir les rapports quotidiens du président sortant concernant la sécurité des États-Unis depuis son élection, mais il assurait mardi qu’il n’avait toujours pas pu y avoir accès. Espérons donc que Donald Trump retrouve la raison d’ici le 20 janvier prochain, date d’investiture de Joe Biden à la Maison Blanche.

Eforcase Red Trump élection hatalphabet casquettes de baseball simple anglais Casquette de baseball Make America Great Again new alphabet baseball cap


Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d’autres sites

Etats-Unis : « aucune preuve » de fraude selon plusieurs agences chargées de la sécurité des élections