Facebook accusé d’utiliser des chiffres erronés dans sa campagne anti-Apple

4 Fév 2021 - Carlito

0 commentaire(s)
Crédits : Simon Steinberger – Pixabay

La guerre fait toujours rage entre Facebook et Apple. Depuis l’annonce des changements de CGU d’iOS14, l’entreprise de Mark Zuckerberg s’est lancée dans une vaste campagne de séduction pour convaincre ses utilisateurs que le ciblage publicitaire est bénéfique pour eux… tout en attaquant frontalement la nouvelle politique de la Pomme. Concrètement, si les entreprises pourront toujours récolter les données des internautes à des fins publicitaires, les utilisateurs iOS 14 devront régulièrement renouveler leur consentement. Une situation qui pourrait faire perdre énormément d’argent à Facebook, dont la plus grande partie des revenus repose justement sur la vente de ces données publicitaires.

Lancé dans une véritable croisade contre la Pomme, Facebook continue de marteler que la nouvelle politique de confidentialité d’iOS 14 sera “dévastatrice” pour les petites entreprises. Pourtant, selon certains experts, les chiffres cités par l’entreprise de Mark Zuckerberg seraient en grande partie erronés. Cités dans le Harvard Business Review, deux spécialistes estiment ainsi que l’affirmation de Facebook selon laquelle les petites entreprises “verront une réduction de plus de 60% de leurs ventes”, serait potentiellement surévaluée : “Ce chiffre pourrait impliquer différentes industries, différentes entreprises, différentes époques, et différents endroits. Dans ces cas-là, la comparaison de Facebook ne signifierait plus grand-chose”.

Autre chiffre vraisemblablement erroné avancé par Facebook dans sa guerre anti-Apple, celui selon lequel 40% des petites et moyennes entreprises auraient débuté ou augmenté l’usage des publicités ciblées en période de confinement. Si l’argument porté par le géant du web vise à appuyer le fait que la nouvelle politique d’Apple est particulièrement dommageable en période de Covid-19, il est, là aussi, largement surévalué. Selon le Harvard Business Review, l’étude sur laquelle s’appuie cet argument n’avait en effet ciblé que neuf secteurs industriels, en leur demandant s’ils avaient augmenté l’utilisation de publicité ciblée pendant la pandémie. Le secteur possédant la plus forte augmentation avait de son côté enregistré une hausse de seulement 34%. Pour les experts, “Facebook a semble-t-il sélectionné les données qui étayaient le mieux son cas, et a ensuite augmenté la valeur de ces chiffres d’un tiers. La désinformation sur l’efficacité de la publicité ciblée n’est pas le meilleur moyen de parvenir à ses fins”. De son côté, Facebook n’a pas encore commenté ce rapport, mais envisage déjà de poursuivre Apple en justice.

Facebook accusé d’utiliser des chiffres erronés dans sa campagne anti-Apple