Google se donne jusqu’à 2030 pour atteindre son objectif “zéro carbone”

15 Sep 2020 - Carlito

0 commentaire(s)
Crédits : Mitchell Luo on Unsplash

“Construire un monde zéro carbone”, c’est la nouvelle priorité affichée par Google aujourd’hui. La firme de Mountain View prétend être parvenue à compenser son “héritage carbone” – c’est-à-dire la quantité totale de gaz à effet de serre émis dans l’atmosphère depuis qu’elle est en activité – grâce au maintien de sa neutralité carbone depuis 2007 et au financement de technologies de captation du carbone atmosphérique. “Cela signifie que l’empreinte carbone de Google, calculée depuis sa création, a désormais été réduite à zéro”, se félicite Sundar Pichai, le PDG de Google et de sa maison-mère, Alphabet, dans un communiqué. “Nous sommes ravis d’être la première compagnie majeure à y parvenir”. Apple et Microsoft, quant à elles, n’en sont qu’à prétendre à la neutralité voire à cette “négativité” carbone dont Google se targue aujourd’hui. D’ici 2030, la firme américaine veut réussir à ne plus émettre une once de dioxyde de carbone dans l’atmosphère, de quelque façon que ce soit.

✅ As of today, we’re proud to announce that we have eliminated Google’s carbon legacy.
🌱 Looking to the future, we aim to operate on 24/7 carbon-free energy in all of our data centers & campuses worldwide. Read more about our most ambitious decade yet → https://t.co/K67349QR3g pic.twitter.com/rFFUMvKQya

— Google (@Google) September 14, 2020

Dans un discours diffusé sur Twitter (ci-dessous), Sundar Pichai en a profité pour rappeler les objectifs écologiques précédemment atteints par Google. Le géant du numérique clame notamment déjà opérer entièrement grâce à des énergies renouvelables, y compris pour alimenter ses data-centers. Pour maintenir son empreinte carbone à zéro, la firme de Mountain View déclare de son intention de créer 10 000 “emplois verts” en interne dans les cinq années à venir. Le but ? Construire un réseau électrique sans incidence polluante sur lequel toute l’infrastructure d’Alphabet pourra se baser 24 heures sur 24, chaque jour de l’année. Google veut aussi participer à aider la lutte contre le réchauffement climatique en dehors de son espace privé. Sundar Pichai promet de pousser plus de 500 villes à travers le monde à réduire jusqu’à 1 gigatonne (GT) d’émissions de gaz à effet de serre annuellement d’ici 2030.

“The science is clear: The world must act now.” CEO @SundarPichai details how we’re working toward a carbon-free future → https://t.co/aSFuevvI6l pic.twitter.com/iebB5mRKe2

— Google (@Google) September 14, 2020


Les GAFAM contre l’internet :…

  • 131 Pages – 05/19/2017 (Publication Date) – Institut National de l’Audiovisuel (Publisher)

10,00 EUR

Vérifier le prix