Grosse angoisse après un tweet mystérieux du centre de commandement des armes nucléaires américaines

4 Avr 2021 - Carlito

0 commentaire(s)

Le tweet, retiré depuis, affichait une suite de caractères incohérente, « ;l;;gmlxzssaw ». Venant de n’importe quel compte Twitter, tout le monde aurait trouvé ça bizarre, mais sans se poser trop de question. Sauf que la Stratcom est en charge de l’arsenal nucléaire des États-Unis : un tel message est donc inquiétant, est-ce que l’agence américaine a été hackée ?

Une erreur bête

Heureusement, il n’en est rien. Une demie-heure plus tard, le compte Twitter s’excuse pour la confusion du précédent message et demande de ne pas en tenir compte, avant de tout supprimer. Le Daily Dot a néanmoins demandé des comptes auprès de l’US Strategic Command, qui confirme que même au sein d’une organisation aussi sérieuse, les erreurs les plus bêtes peuvent arriver.

L’explication de ce tweet mystérieux est simple : le responsable du compte Twitter de la Stratcom, en télétravail, a pendant quelques instants lâché son poste de travail sans penser à fermer sa session. Son enfant a alors tiré profit de la situation et a commencé à taper sur le clavier… et sur la touche Entrée.

L’agence martèle que rien de dangereux n’est arrivé, autrement dit pas de piratage du compte Twitter. « Le message a été découvert et il a été demandé par téléphone de le supprimer ». Voilà toute l’histoire, assez banale dans un contexte de travail à domicile. Mais il est vrai que l’origine de l’incident, et la nature de l’agence, recommandent désormais de faire extrêmement attention à ce qui se passe dans les coulisses.

Grosse angoisse après un tweet mystérieux du centre de commandement des armes nucléaires américaines