Instagram veut (encore) supprimer les likes, et Facebook suit le pas

16 Avr 2021 - Carlito

0 commentaire(s)
© Thought Catalog via Unsplash

En 2019, Instagram tentait déjà de faire baisser la pression sociale sur sa plateforme, en expérimentant un outil destiné à masquer les Likes. Quelques expérimentations infructueuses plus tard, on pensait que l’entreprise avait laissé tomber, mais la voilà qui revient avec un nouvel outil plus flexible. Cette fois, le réseau social n’entend plus simplement supprimer le compteur de Like, mais plutôt laisser le choix à ses utilisateurs. Ces derniers pourront en effet décider d’afficher ou de masquer le décompte des J’aimes sur les publications des autres utilisateurs. Autre nouveauté, il sera aussi possible d’activer l’outil sur ses propres posts. Un projet auquel la firme de Mark Zuckerberg veut visiblement croire, puisque Facebook a annoncé dans un récent communiqué, qu’il entendait tester une fonctionnalité similaire auprès de ses utilisateurs.

Cacher les Likes pour éviter le mal-être

Derrière ces expérimentations menées depuis déjà un certain temps par Instagram, le GAFAM espère surtout permettre à ses utilisateurs de se détacher (un peu) de la pression sociale et des injonctions qui règnent en maîtres sur ses plateformes. En freinant sa course à la popularité, Instagram espère aussi réduire les effets de meutes, qui poussent parfois les internautes à liker en masse un contenu par imitation (rendant les contenus populaires encore plus populaires), et à l’inverse à ne pas liker les publications n’ayant pas, ou peu de Likes.

Le sujet des Likes est encore largement débattu, aussi bien du côté d’Instagram que chez les utilisateurs de la plateforme. Les influenceurs notamment, basent une grande partie de leurs revenus sur le taux d’engagement de leur communauté. Masquer les Likes reviendrait ainsi à potentiellement les priver d’une partie de leurs revenus face à des annonceurs qui n’auraient plus les moyens de quantifier leur “valeur” sur le marché de l’influence. Pour autant, les récents tests à grande échelle avaient vraisemblablement pris en compte cette particularité inhérente aux créateurs, en conservant leur compteur de Likes et autres outils d’analyse dédiés aux professionnels.

Instagram veut (encore) supprimer les likes, et Facebook suit le pas