La Chine a rayé H&M de la carte et des boutiques en ligne

26 Mar 2021 - Carlito

0 commentaire(s)
Crédits : Sei on Unsplash

En Chine, H&M est dans de beaux draps. Dans le pays, les magasins de la firme ont été purement et simplement rayés de la carte. Sur Baidu Maps, l’équivalent de Google Maps (qui est interdit en Chine), les boutiques ne sont plus recensées. Selon Reuters, lorsqu’un utilisateur recherche un magasin dans la barre dédiée, aucun résultat n’est proposé. De la même manière, tous les produits estampillés H&M ont purement et simplement été retirés des sites de e-commerce comme Alibaba’s Tmal. Enfin, l’application a été supprimée des stores chinois comme ceux de Huawei, Xiaomi et Oppo. 

La raison de ce désamour soudain : les critiques formulées par la marque à l’encontre du gouvernement chinois il y a un an. Elle se disait inquiète de la situation dans la région du Xinjiang, qui la fournissait alors en coton. Depuis, elle n’utilise plus les ressources commercialisés depuis Xianjiang. Pour rappel, on estime que plus d’un million d’Ouïghours seraient retenus de force dans des camps de redressement politique et forcés à travailler pour le compte de Pékin.

Prise entre deux feux, la firme a exprimé son envie de continuer à travailler avec la Chine. Elle annonce respecter les consommateurs du pays et vouloir s’engager à investir et développer de nouveaux projets sur le long-terme. Il faut dire que le marché représente une part importance de ses activités. On dénombre pas moins de 505 boutiques à travers le pays, contre 582 pour les États-Unis. Cette attaque du gouvernement pourrait donc peser lourd sur les recettes de l’entreprise.

Adidas et Nike dans la tourmente

H&M ne serait d’ailleurs pas la seule entreprise de prêt-à-porter à risquer un bannissement dans le pays. Les équipementiers Nike et Adidas ont aussi fait part de leurs inquiétudes sur la situation. Selon Reuters, les appels au boycott seraient d’ailleurs nombreux dans le pays. Reste à voir désormais si la politique exercée par Pékin à l’encontre d’H&M prendra une tournure plus définitive, et si elle s’appliquera à l’ensemble des marques ayant boycotté les produits de la région.

La Chine a rayé H&M de la carte et des boutiques en ligne