La prime à la conversion s’applique désormais aux vélos électriques

12 Avr 2021 - Carlito

0 commentaire(s)
Crédits : Geo Chierchia / Unsplash

C’est un immense pas en avant pour l’adoption du vélo dans l’Hexagone. Vendredi dernier, un élargissement de la prime à la conversion a été voté à l’Assemblée nationale. Tandis qu’il n’était possible de bénéficier de celle-ci qu’à l’achat d’une voiture électrique, la prime à la conversion s’applique dorénavant à l’achat d’un vélo à assistance électrique — dit VAE. Seule condition : se débarrasser d’un véhicule polluant avant d’acheter un vélo électrique.

« La prime à la conversion permettra de mettre au rebut une voiture polluante, et obtenir un financement pour acheter un vélo, un vélo-cargo, un vélo pliant, une vélomobile… » se félicite Olivier Schneider, président de la Fédération des utilisateurs de bicyclettes (FUB).

Pour l’heure, le montant de cette prime n’a pas été précisé, et celui-ci devrait varier en fonction du type de vélo désiré, avec un avantage pour « l’acquisition de vélos cargo plus onéreux, mais qui permettent des usages beaucoup plus variés ». Outre le vélo, l’amendement s’attache également à majorer le bonus prévu lors de l’achat de véhicules lourds dotés de détecteurs d’angles morts, afin, justement, de protéger les cyclistes sur la route.

Il s’agit clairement d’une bonne nouvelle pour ce marché en plein essor. L’année dernière, largement marquée par l’arrivée du coronavirus dans nos vies, a vu bondir en flèche l’utilisation du vélo dans l’Hexagone. Au total, le marché a progressé de 25% en 2020, avec près de 2,6 millions de vélos vendus, selon l’Union Sport & Cycle. Parmi ces ventes, on retrouve plus de 500 000 vélos à assistance électrique, soit environ un vélo sur cinq.

Test Vélo électrique Moustache Lundi 27 : haut de gamme made in France

La prime à la conversion s’applique désormais aux vélos électriques