Le MIT invente un bateau autonome

31 Oct 2020 - Carlito

0 commentaire(s)
Crédit : MIT
Crédit : MIT

Les chercheurs du MIT ont mis les petits plats dans les grands pour faire évoluer leur projet de bateau autonome baptisé Roboat. Le développement, qui a débuté il y a cinq ans, a débouché sur une deuxième génération plus intelligente qui sait créer des plateformes flottantes pour le transport de passagers et de marchandises.

Transport autonome sur l’eau

Le nouveau Roboat II est long de deux mètres, il peut porter deux passagers sur son dos et est suffisamment malin pour se faufiler sur des canaux étroits comme ceux d’Amsterdam, sans l’aide d’un capitaine humain. Le cerveau informatique du bateau utilise un contrôleur prédictif non-linéaire ainsi qu’un outil lui permettant d’estimer l’horizon mouvant.

Tout cela permet à l’embarcation de naviguer de manière autonome, avec des algorithmes adaptés pour l’élément liquide, qui sont finalement très proches de ceux des voitures sans chauffeur. À l’instar de son prédécesseur, Roboat II peut s’agréger avec d’autres comme lui qui finissent par devenir de longues enfilades de bateaux.

Le MIT s’est inspiré de la manière dont les colonies de fourmis transportent de la nourriture pour imaginer comment plusieurs Roboat peuvent s’agréger entre eux comme des wagons. Il n’y a pas de communication directe entre les robots, seul l’unité de tête connait la destination finale ; elle initie le mouvement et les autres bateaux alignent leurs mouvements en fonction.

L’autonomie du robot est de trois heures environ. Le MIT espère que cette invention servira à l’avenir par l’industrie, pour faciliter et fluidifier le transport des personnes et des biens.

Le MIT invente un bateau autonome