Le Pape reçoit sa première Papamobile à hydrogène

24 Oct 2020 - Carlito

0 commentaire(s)
Annett_Klingner – Pixabay

Indispensable pour les déplacements du Pape à travers le monde, la papamobile est très représentative des époques qu’elles traversent. Au départ simple trône mobile, le véhicule papal est très rapidement devenu motorisé, développé par de grandes marques comme Mercedes, Range Rover, ou encore Cadillac. En 1981, l’attentat contre Jean-Paul II (le pape circulait alors dans une Fiat Campagnola) a nécessité que les nouvelles papamobiles soient systématiquement blindées. Aujourd’hui, de nouvelles priorités sont apparue et la nouvelle Papamobile offerte au Pape François est révélatrice de ces changements.

Cette Toyota Mirai est en effet la première papamobile fonctionnant à l’hydrogène, une énergie décarbonée. Ce véhicule de 5,10 mètres de long et de  2,7 mètres de haut (très pratique pour le Pape puisse saluer la foule debout) est un cadeau de la Conférence japonaise des Évêques Catholiques (CBJC). Ce n’est pas la première fois qu’un souverain pontifical se dote d’une voiture dite propre. Avant François, Benoit XVI avait reçu de la marque française Renault une Kangoo Z.E. Notons que si les voitures à hydrogène sont décarbonées, leur production ne l’est pas. Elles ne sont pas vendues à grande échelle car elles nécessiteraient la mise en place d’une véritable « économie hydrogène » qui s’appuierait sur une production qui est pour le moment absente. En France, la Toyota Mirai est commercialisée depuis 2018 et est vendue au prix de 78.900 euros.

Le Pape reçoit sa première Papamobile à hydrogène