Le professeur Didier Raoult poursuivi par l’Ordre des médecins

12 Nov 2020 - Carlito

0 commentaire(s)
Crédits : Parentingupstream / Pixabay.

Celui qui, pendant de longs mois en France, a été le « visage » de l’opinion médicale sur la pandémie de COVID-19 est désormais poursuivi par l’Ordre des médecins auquel il a prêté serment. Didier Raoult, professeur en infectiologie à l’Institut hospitalo-universitaire de Marseille, est en effet devenu la cible de poursuites judiciaires engagées, plus exactement, par l’ordre des médecins des Bouches-du-Rhône, saisi initialement en juillet par la Société de pathologie infectieuse de langue française. Plusieurs signalements alarmants auraient aussi été recensés de la part de patients et d’autres médecins, selon Le Monde. Didier Raoult est accusé d’avoir réalisé au moins neuf entorses déontologiques : diffusion d’informations erronées au public, exposition de patients à un risque médical injustifié voire même charlatanisme.

Le contre-coup de l’hydroxychloroquine

Les poursuites concernent principalement sa promotion surmédiatisée d’un traitement dont l’efficacité n’avait pas été prouvée. Il s’agissait, en l’occurrence, de l’hydroxychloroquine, médicament principalement utilisé en rhumatologie ou pour lutter contre le paludisme. Très populaire au début de la pandémie – pourtant sans fondement malgré certaines études, et notamment plusieurs menées par le professeur Raoult – l’hydroxychloroquine a depuis été jugée inefficace contre l’infection au coronavirus SARS-CoV-2 voire même dangereuse par plusieurs études scientifiques ultérieures. Le médecin marseillais avait malgré tout continué de promouvoir ce traitement dans les médias. Didier Raoult a été convoqué devant l’Ordre le 6 octobre dernier et devra comparaître devant la Chambre disciplinaire régionale de l’Ordre dans quelques mois, en réponse à la plainte. Cette comparution peut décider de sanctions allant jusqu’à la radiation pure et simple de l’accusé. Maître Fabrice Di Vizio, l’avocat du microbiologiste marseillais, dénonce une opération de communication. « Le conseil de l’ordre des médecins n’a rien de mieux à faire alors que les médecins manquent de tout ? » a-t-il déclaré aux journalistes de l’AFP, relayés par Le Monde.

Le professeur Didier Raoult poursuivi par l’Ordre des médecins