Le télétravail devient une norme pour plusieurs grandes entreprises américaines

2 Août 2020 - Carlito

0 commentaire(s)
Crédits : maitematas / Pixabay.
Crédits : maitematas / Pixabay.

La COVID-19 est toujours dans les parages. En Europe, la plupart des pays ont rouvert prudemment leurs économies tout en mettant en œuvre des mesures de distanciation physique et le port plus ou moins obligatoire du masque de protection. Cela n’empêche pas des foyers de contamination de surgir ici ou là. Aux États-Unis, la situation est bien plus difficile avec une résurgence inquiétante de l’épidémie.

Google, Apple, Twitter, Facebook…

Le contexte américain, accentué par des décisions contradictoires des différents paliers de gouvernement, pousse les entreprises à prendre leur responsabilité. Apple a annoncé cette semaine que ses bureaux aux États-Unis resteront fermés jusqu’au début de l’année prochaine, au moins. Une centaine de boutiques du constructeur américain ont d’ailleurs dû refermer leurs portes en raison de la hausse des cas de contamination.

Twitter a tout simplement décidé de faire du télétravail la norme pour ses employés. Du travail à domicile permanent, pour ceux dont le rôle et la situation le permet. Chez Facebook, qui favorise aussi la pratique depuis l’éclosion de l’épidémie, on interdit toute réunion de plus de 50 personnes jusqu’en juillet 2021.

Google a de son côté décidé d’autoriser le télétravail jusqu’au 30 juin 2021, soit six mois de plus qu’auparavant. Sundar Pichai, le patron d’Alphabet, la maison-mère du moteur de recherche, a expliqué dans un mémo interne qu’il souhaitait faciliter l’organisation à l’avance de ses salariés. Le télétravail est une option pour les employés de Google, certains n’ayant pas d’autre choix que de se rendre tous les jours au bureau en raison de leur activité au sein de l’entreprise.

Sundar Pichai espère que cette prolongation du télétravail permettra à ceux qui le souhaitent d’avoir la flexibilité nécessaire pour assumer de front le travail et la vie familiale. L’administration Trump pousse à la réouverture des écoles dès la rentrée, mais la situation sanitaire du pays pourrait obliger à plusieurs mois de fermeture des établissements scolaires. Les employés devront probablement garder leurs enfants à la maison pendant un moment.