Sélection Halloween : les meilleurs films et séries sur Netflix, Prime Video et Disney+

27 Oct 2020 - Carlito

0 commentaire(s)

Le samedi 31 octobre, couvre-feu oblige, il faudra se contenter d’un Halloween à domicile, sans chasse aux bonbons en perspective. Mais, tout en respectant la « règle des 6 », rien n’oblige à ne pas réaliser une nuit blanche avec un petit marathon horrifique en famille ou entre amis. Si l’idée vous tente, le Journal du Geek vous propose une sélection symbolique des 13 meilleurs films et séries du genre de l’horreur (au sens large) actuellement disponibles en streaming sur Netflix, Amazon Prime Vidéo ou encore Disney+. On vous en propose pour tous les goûts, des assoiffés de sang aux petits peureux en passant par les grands angoissés. Bien évidemment, la liste n’est pas exhaustive mais se permet, malgré tout, plusieurs mentions honorables par-ci par-là.

L’horreur sur Netflix

The Haunting of Bly Manor (série)

Que serait Halloween sans un bon vieux manoir hanté ? Cet automne, sur Netflix, Mike Flanagan, réalisateur de l’excellent Docteur Sleep (adapté du roman éponyme de Stephen King, suite d’un récit cité un peu plus bas), revient avec une seconde saison de la série anthologique The Haunting. La première, The Haunting of Hill House, était sortie en 2018 avec beaucoup de succès. La nouvelle, The Haunting of Bly Manor, est complètement indépendante de la précédente mais réunit une bonne partie du même casting. Elle se veut l’adaptation libre du Tour d’écrou, une nouvelle fantastique de 1898, dans laquelle une jeune gouvernante et nourrice de deux enfants habitant dans un manoir isolé dans la campagne va vivre une expérience traumatique avec des fantômes. Le pitch parfait pour une session de “binge-watching” horrifique !

Ratched (série)

A peine débarquée, qu’elle est désormais connue de tous. La sadique infirmière Ratched a en effet battu des records d’audience sur Netflix, seulement quelques semaines après sa sortie. Mais pour ceux qui auraient loupé le coche, qu’ils n’hésitent pas à profiter d’Halloween pour se laisser tenter. Ratched s’intéresse au passé du personnage fictif de l’infirmière en chef Mildred Ratched, l’antagoniste du film Vol au-dessus d’un nid de coucous avec Jack Nicholson. Incarnée par l’excellente Sarah Paulson dans le rôle-titre, la série, créée par le showrunner d’American Horror Story, Ryan Murphy, mêle les étranges expériences d’un hôpital psychiatrique avec les souvenirs post-traumatiques de l’ancienne infirmière militaire.

Shining

En parlant de Jack Nicholson, que serait un marathon Halloween sans un film culte out tout bonnement, un chef-d’œuvre de la peur au cinéma ? En 1980, l’union de deux génies de la dramaturgie – l’auteur, Stephen King, et le réalisateur de son adaptation, Stanley Kubrick – ont créé l’antagoniste sans doute le plus terrifiant de l’histoire du cinéma : un simple hôtel hanté perdu dans les montagnes. Dans Shining, ce sont pas les zombies, les monstres ou les tueurs fous qu’il faut craindre mais lieu clos lui-même où se déroule l’action, l’Overlook Hotel. Jack Torrance (Jack Nicholson) et sa famille en sont la preuve. Et Danny, son petit garçon dont les pouvoirs médiumniques seront repris dans Docteur Sleep, en a conservé les traces indélébiles. Par ailleurs, pour les amateurs de classique de l’horreur, la plateforme française OCS propose encore deux films du géant du “giallo” (l’ancêtre italien du “slasher”), Dario Argento, réalisateur du terrifiant Suspiria : Ténèbres et Phenomena.

Cube

Netflix n’a pas seulement des séries originales à succès et des classiques. Son catalogue regorge aussi de pépites plus ou moins insoupçonnés. En 1998, un certain Vincenzo Natali présente son premier film, Cube, qui sera amené à générer des recettes dépassant de 30 fois son budget. Un accomplissement réalisé bien avant des films comme Le projet Blair Witch ou Paranormal Activity. Ce film à huis-clos, avec une structure narrative façon Ils étaient dix dans sa mouture la plus gore possible, est une plongée passionnante et terrifiante dans la psychologie humaine. Cerise sur le gâteau, il offre de nombreuses situations innovantes qui raviront même les plus ardents fans de Saw. Et si vous voulez prolonger le plaisir au-delà du film, n’hésitez pas à le reconstituer entre amis avec le jeu de société Room 25.

Dernier train pour Busan

Qui dit Halloween, dit aussi obligatoirement zombie ! Parmi les films disponibles en France sur les différentes plateformes de streaming, le film du Sud-Coréen Yeon Sang-ho, Dernier train pour Busan, reste peut-être l’un des meilleurs en la matière. Et, avec la sortie le 21 octobre de sa suite, Peninsula, cet Halloween 2020 est l’occasion parfaite pour le revoir ou le découvrir pour la première fois. Pour rappel, ce film daté de 2016 se centre sur un père, employé de bureau, qui accompagne sa petit fille, avec laquelle il est en quelque sorte en froid, prendre le train en direction de Busan. Un incident biochimique se produit néanmoins entre-temps et transforme les personnes exposées en zombies particulièrement agressifs. Les passagers du train vont donc devoir s’y confronter, dévoilant leurs vrais visages plus abjectes les uns que les autres.

Annihilation

L’horreur ne se trouve pas seulement dans le sang, les lieux hantés et les zombies. Certains films, pourtant moins attachés aux critères conventionnels de l’épouvante, comportent parfois des ambiances ou des scènes particulièrement angoissantes. Tel est le cas, par exemple, du film de science-fiction d’Alex Garland, rendu célèbre par Ex-Machina : Annihilation. Porté avec gravité par Natalie Portman, ce long-métrage original Netflix traite de l’interaction de l’être humain avec l’altérité pure et simple, un élément extraterrestre indescriptible qui modifie biologiquement tout ce qu’il touche. Outre cette étrangeté dérangeante, Annihilation contient l’une des scènes les plus cauchemardesques de la liste !

Zodiac

Jake Gyllenhaal, Robert Downey Jr., Mark Ruffalo : non ce casting n’est pas celui d’un film Marvel. Il appartient au long-métrage du maître du thriller, David Fincher, sorti en 2007 : Zodiac. Celui-ci revient sur l’affaire du tueur en série dit du Zodiaque dans les années 1960 et 1970. En apparence, le film croise davantage les genres du policier et de l’investigation que de l’horreur. Cependant, son ambiance compte peut-être parmi les plus angoissantes et oppressantes de la sélection (d’autant que le Tueur du Zodiaque n’a jamais été identifié à ce jour). De quoi avoir peur de ne pas avoir bien fermé la porte à clé et sursauter à chaque petit bruit, après le visionnage.

L’épouvante sur Amazon Prime Vidéo

Nocturne & Black Box de l’anthologie Blumhouse

Cet automne, le désormais célèbre studio de série B moderne de Jason Blum, Blumhouse Productions, a signé quatre nouveaux films en exclusivité sur Amazon Prime Video. Cette anthologie, surnommé “Welcome to the Blumhouse”, offre ainsi aux abonnés Prime les films suivants : Nocturne, Black Box, The Lie et Evil Eye. Parmi eux, on vous conseille les deux premiers le plus vivement. Pour commencer, Nocturne semble être un savoureux mélange de Whiplash, Suspiria et Grave mais aussi du mythe de Faust. Il raconte la rivalité qui oppose des sœurs jumelles au sein de la prestigieuse école de musique Juilliard de New-York, alors que l’une des deux tombe sur un journal intime truffé de références occultes et sataniques.

Quant à Black Box, il tient sa force de son aspect science-fictionnel déroutant. Dans ce film, un père veuf va, grâce à un dispositif de réalité virtuelle, se transporter dans son subconscient pour retrouver la mémoire. Cette sorte d’hypnose 2.0 va l’obliger à combattre ses démons mais aussi à découvrir de lourds secrets. Pour finir, pour rester au sein du catalogue Blumhouse, on vous conseille évidemment de jeter un œil – si ce n’est pas déjà fait – à l’excellent Get Out sur Netflix.

Color out of space

“Tout avait commencé, avait dit le vieil Ammi, avec le météorite.” Hormis Stephen King, l’auteur horrifique le plus associé avec Halloween et le cinéma est sans doute Howard Philips Lovecraft. L’écrivain controversé de Providence, Rhode Island, s’est plus particulièrement spécialisé dans l’innommable et l’indicible plutôt que le cauchemardesque cher au “King”. La couleur tombée du ciel en est l’une des preuves les plus citées. En 2019, le Sud-Africain Richard Stanley l’adapte au cinéma dans Color out of space et choisit, pour incarner son héros, Nathan Gardner l’acteur le plus cinglé d’Hollywood : Nicolas Cage. Le résultat est un véritable hommage à l’œuvre lovecraftienne teinté d’un parfum qui rappelle, évidemment, jusqu’à l’œuvre cinématographique du grand John Carpenter. En outre, pour ceux qui préféreraient voir le culte lovecraftien réinterprété avec modernité, on vous conseille la récente série Lovecraft Country sur OCS.

The Terror (série)

Lovecraft avait signé Les montagnes hallucinés. Carpenter, lui, avait offert le remake de The Thing (From Another World). Les deux œuvres associent aussi bien l’une que l’autre l’isolation, le froid, la mort et l’horreur. Ces dernières années, une nouvelle série est venu les rejoindre dans ce panthéon glacé : The Terror. Cette série originale AMC, adaptée du roman éponyme de Dan Simmons (l’auteur génial de la saga Hypérion), revient sur le sort réellement inconnu d’une expédition britannique coincée en Arctique en 1845. Le froid, la faim et la paranoïa ne font pas bon ménage. Et Jared Harris (Chernobyl, Mad Men) ou encore Ciarán Hinds (Game of Thrones) l’incarnent parfaitement. La seconde saison, surnommée Infamy, s’attarde quant à elle sur une histoire de fantômes japonais, ou « bakemono. »

Dead Set (série)

Crédits : Endemol Shine UK / Amazon Prime Video.

Au début des années 2000, Charlie Brooker n’est pas encore connu comme le génial créateur de Black Mirror. Il se démarque cependant du lot en proposant une mini-série aux prémices inédites et combinant les deux tendances audiovisuelles de la décennie : la télé-réalité et les zombies. Avec Dead Set, le futur “showrunner” plonge un groupe de jeunes célébrités, volontairement enfermées dans le loft de l’émission Big Brother, dans l’horreur, le gore et la paranoïa. Alors qu’ils séjournent dans le loft, le monde extérieur se transforme en véritable “zombieland”. Si beaucoup n’y croient pas initialement, les zombies de l’extérieur vont rapidement leur donner tort. Cette petite pépite méconnue tient surtout son efficacité de son format très court, qui ne permet pas d’étirer inutilement ce pitch original mais limité.


S’abonner à Amazon Prime vidéo !

L’effrayant (à peine) sur Disney+

Le 30ème spécial Halloween des Simpsons

Crédits : 20th Century Studios / Disney.

Compte-tenu de son public familial, la plateforme SVOD de Disney ne donne pas (encore) accès aux classiques de l’horreur de ses filiales comme la saga Alien. Cependant, elle se permet d’évoquer le genre de manière parodique grâce aux Simpsons et à sa tradition annuelle des épisodes spéciaux d’Halloween (alias “Treehouse of Horrors” aux États-Unis). Et cette année, en attendant l’opus 2020, le seul moyen de pouvoir regarder l’édition 2019 reste Disney+. Pour rappel, ce 30ème volume (comptant comme le 666e épisode) s’amuse à détourner trois thématiques : le phénomène Stranger Things, dans le segment “Danger Things” où Milhouse finit dans un équivalent de “l’upside down” ; la mode des applications de rencontre avec “Heaven Swipes Right”, dans lequel Homer décède puis se réincarne à travers l’une de ses applis ; et le succès de La forme de l’eau avec “When Hairy Met Slimy” où Selma tombe amoureuse de Kang l’extraterrestre.

Frankenweenie

Disney+ propose aussi une œuvre sombre et rêveuse de Tim Burton: Frankenweenie qui reprend le récit du Monstre de Frankenstein de Mary Shelley. Un jeune garçon va se muer en Docteur Frankenstein pour tenter de ramener son chien bien aimé à la vie. Mais ce chien mort-vivant va lui poser de multiples problèmes plutôt cocasses et peuplés de références aux cultissimes films d’Universal. Enfin, pour les fans du réalisateur, vous retrouvez par ailleurs sur Netflix un autre de ses classiques : Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street.


S’abonner à Disney+

Sélection Halloween : les meilleurs films et séries sur Netflix, Prime Video et Disney+