Spotify veut s’offrir Arsenal après le fiasco de la Super Ligue

27 Avr 2021 - Carlito

0 commentaire(s)
Crédits MIH83 via Pixabay CC

L’information est tombée vendredi soir, lorsque le fondateur de la plateforme musicale Spotify Daniel Ek, s’est ouvertement positionné sur Twitter pour racheter le club Arsenal en cas de vente. Il faut dire que l’homme d’affaires a su choisir son timing. Quelques jours seulement après le fiasco de la Super Ligue, qui voulait s’imposer comme une alternative à la Ligue des champions, les 12 clubs européens porteurs du projet (AC Milan, Arsenal, Atlético Madrid, Chelsea FC, FC Barcelone, Inter Milan, Juventus, Liverpool, Manchester City, Manchester United, Real Madrid et Tottenham) doivent désormais faire face aux critiques des supporters. Régulièrement pointé du doigt par les fans des Gunners, le propriétaire d’Arsenal Stan Kroenke songerait ainsi à vendre, rapportent certaines rumeurs. Une transaction sur laquelle Spotify n’hésiterait pas à se positionner : “Je soutiens Arsenal depuis aussi longtemps que je m’en souvienne. Si Kroenke Sport Enterprises souhaitait vendre le club, je serais heureux de me mettre sur les rangs”.

Pas de meilleure rémunération des artistes sur Spotify

Cet investissement de la part du milliardaire fondateur de Spotify n’est pas une réelle surprise. Depuis déjà quelques mois, le fondateur de la plateforme de streaming diversifie ses activités. Après l’entrée en bourse de Spotify, l’homme d’affaires avait investi en septembre dernier dans des parts de l’entreprise Northvolt, qui produit notamment des batteries électriques. Un peu plus tôt, il avait annoncé un investissement de plus d’un milliard de dollars pour soutenir les licornes européennes, ces start-ups ayant dépassé le milliard de valeur boursière. Pour autant, le géant du streaming musical n’entend pas améliorer la rémunération des artistes sur Spotify. Alors qu’Apple Music se félicitait il y a peu de rémunérer les artistes à hauteur d’un centime par écoute (soit deux fois plus que Spotify), la plateforme suédoise préférait se justifier en expliquant que “les abonnés Spotify écoutent en moyenne plus de musique par mois que sur les autres services”.

Spotify veut s’offrir Arsenal après le fiasco de la Super Ligue