Test : Cambridge Audio Melomania Touch, le bon rapport qualité-prix

26 Avr 2021 - Carlito

0 commentaire(s)

Dans l’univers de l’audio, il y a une marque emblématique anglaise qui reste discrète mais qui est bien présente, Cambridge Audio. Et quand on évoque la marque, on a tendance à penser à des produits haut de gamme et réservés essentiellement aux plus audiophiles d’entre nous. Et pourtant, dans le monde merveilleux mais encombrés des écouteurs True Wireless, la marque anglaise a décidé d’être présent sur le segment de l’entrée de gamme. L’année dernière, il y avait eu les Melomania One et en début d’année, Cambridge Audio a sorti les Melomania Touch. Avec un prix de 140 euros, les Melomania Touch reste sur le segment des entrées de gamme mais apportent surtout des contrôles supplémentaires par rapport aux Melomania One. Verdict.

La première chose qui surprend quand on découvre les nouveaux écouteurs de Cambridge Audio, c’est son design particulier qui n’est pas sans rappeler les écouteurs à destination des professionnels qui sont moulés et personnalisés en recouvrant totalement l’entrée des oreilles. Avec un tel prix d’attaque, ils ne sont bien évidemment personnalisés à votre oreille mais force est de reconnaître qu’ils s’adaptent très bien à différentes oreilles, du moins, sur celles que nous avons essayé. Avec un tel design, le premier bénéfice est une excellente tenue et ce, quelque soit l’activité. On notera que les Melomania Touch sont livrés avec pas moins de 6 tailles d’abouts différents, de quoi trouver parfaitement la taille pour votre canal auditif. Mais ce n’est pas tout puisque cela permet d’avoir une bonne isolation passive.

En effet, à défaut d’une réduction de bruits active comme certains de ses concurrents, les Melomania Touch bénéficient d’une excellente isolation passive grâce à ce design mais aussi le fait que ce sont des intra-auriculaires. Alors bien évidemment, on entend toujours l’environnement extérieur mais c’est bien atténué par rapport à des écouteurs comme les AirPods d’Apple par exemple. S’ils s’appellent « Touch », c’est parce que la surface de chacun des écouteurs est tactile et permettront à l’utilisateur de contrôler aisément sa musique. Un appui simple pour la lecteur, un double appui à droite ou à gauche pour passer à la musique suivante ou précédente, un triple appui pour activer le mode transparence et enfin, chose rare, un appui long à droite ou à gauche pour contrôler le volume. Cela peut sembler anecdotique mais c’est une fonction encore rare en 2021, c’est vraiment appréciable. 

Pour la boîte de rangement, elle propose une finition en simili-cuir mais n’est pas des plus petites, surtout avec les récents concurrents sur le marché depuis le début de l’année. Après, elle n’est pas énorme non plus, on est loin du boitier des PowerBeats Pro par exemple. En revanche, on apprécie l’autonomie totale de 50h avec le boitier, c’est tout simplement impressionnant. En général, on est plus autour de la vingtaine voire la trentaine d’heure mais 50h, c’est bluffant. Les écouteurs, selon le constructeur, proposent une autonomie de 9h. De nos tests, on tenait plutôt entre 7h et 8h par charge, ce qui nous amène plus à une autonomie totale avoisinant les 40h. C’est moins bon que Cambridge Audio a annoncé mais ça reste très bon en soi.

Côté connexion, si on retrouve du Bluetooth 5.0 avec le support des codecs AAC, SBC et aptX, on notera surtout que les Melomania Touch fonctionnent toujours avec un écouteur principal et l’autre qui se connecte dessus. L’avantage, c’est que n’importe quel écouteur peut être le principal. Dans la pratique, on n’a pas noté de déconnexions ou autres étrangetés au quotidien. A cela s’ajoute une application iOS/Android qui nous permettra d’avoir l’autonomie de chacun des écouteurs, l’activation ou non du mode Transparence, connaître la dernière position GPS des écouteurs et surtout les égaliseurs pour permettre de régler le son au gout de l’utilisateur. On notera aussi qu’à défaut de personnaliser les contrôles sur les boutons sensitifs, on aura la possibilité d’activer ou non certains contrôles en fonction des préférences de l’utilisateur.









Et enfin, pour le son puisque c’est le plus important en soi. Pour rappel, les Melomania Touch assure une excellente isolation passive si bien qu’un usage en pleine ville s’avère très satisfaisant parce que les écouteurs permet de couper beaucoup de bruits parasites pour mieux profiter de sa musique. Du coup, cette isolation passive nous a permis de constater comment le son était en soi équilibré mais étonnamment puissant. Ce n’est pas tout, les graves sont très présents par défaut et pour ceux qui ne le souhaitent pas, les égaliseurs permettent de régler tout cela. En parlant de graves, on avoue avoir été assez surpris de la profondeur, si bien que si vous aimez les musiques fortes en graves, vous allez être servi, surtout que contrairement au son danois ou japonais, l’ensemble est plus chaud et donc appréciable. Après un passage par les égaliseurs, on a pu profité du jazz, de la pop, du rock, des musiques d’ambiances, etc. 







Test : Cambridge Audio Melomania Touch, le bon rapport qualité-prix