[Test] Oppo Enco X, Enco-re mieux que les AirPods Pro ?

5 Mar 2021 - Carlito

0 commentaire(s)

Annoncés en fin d’année dernière, les Oppo Enco X sont censés incarner le haut du panier dans la gamme d’écouteurs true wireless de la marque. Après l’expérience acquise avec les Enco Free, les Enco W31 ou encore les très bons Enco W51, la marque veut marquer les esprits avec ses Enco X, des écouteurs qui se hissent immédiatement en dignes concurrents des AirPods Pro d’Apple. Au menu : conception intra-auriculaire semi-ouverte, réduction de bruit active et une qualité sonore signée Dynaudio. Au quotidien, qu’est ce qu’ils valent ?

Design, Ergonomie et Autonomie

Côté design, on est en territoire connu. Si Oppo n’innove pas vraiment en la matière, il offre là une copie plutôt réussi avec un look discret, sobre, pour des écouteurs qu’on se verrait bien porter au quotidien. Le boîtier qui accompagne les écouteurs, en forme de galet aplatie sur les deux faces, se glisse parfaitement dans une poche de pantalon, tandis que les Enco X en eux-mêmes se targuent d’être encore plus petits que les AirPods Pro dont ils semblent s’inspirer allègrement. Les écouteurs se montrent plutôt similaires dans leur conception : un retrouve deux tiges assez fines et courtes, et le tout se termine par des embouts en silicone qu’on a trouvé très confortables. Le maintien s’est avéré excellent, mais, pour les oreilles les plus récalcitrantes, les écouteurs sont livrés avec trois paires d’embouts différents, de quoi s’adapter à tous. En les utilisant plusieurs heures d’affilées, on a aussi noté que ces écouteurs se ressentent à peine dans l’oreille, contrairement à bien d’autres écouteurs intra-auriculaires. Nul doute que la qualité des embouts ainsi que le poids très contenus des Enco X (moins de 5 grammes par écouteur) y est pour quelque chose.

Du côté de l’ergonomie générale, elle est très bonne à l’exception des contrôles tactiles, dont nous avons trouvé le fonctionnement plutôt erratique. Chaque tige dispose d’une surface tactile et, par défaut, deux taps permettent de passer au morceau suivant, trois taps d’activer l’assistant vocal, et un appui long permet de passer de la réduction de bruit active au mode Transparence. Dans les faits, on a parfois dû s’y prendre à plusieurs fois avant que notre action soit prise en compte, mais c’est malheureusement souvent le cas avec ce type de contrôle. Néanmoins, Oppo a eu la bonne idée de permettre à ses écouteurs de régler le volume, en effleurant de haut en bas la tige, et là, force est d’avouer que c’est plutôt intuitif et que ça fonctionne bien.

Fonctions, Qualité sonore et Réduction de bruit active

Afin de personnaliser les contrôles des écouteurs, vous devrez nécessairement passer par l’application HeyMelody, ou, directement dans les réglages Bluetooth si vous utilisez un smartphone de chez Oppo. Malheureusement, l’application n’est compatible qu’avec Android, et il n’existe à ce jour aucune version dédiée à l’iPhone. Possesseur d’un smartphone pommé, les Enco X ne sont peut-être pas le bon choix à faire car vous ne pourrez rien personnaliser et devrez vous contenter des réglages par défaut des écouteurs, et vous ne pourrez pas non plus les mettre à jour. De notre côté, on les a utilisé aussi bien sur un smartphone Android qu’un Oppo Reno4 Pro, ainsi qu’un iPhone 12 Pro Max. Les écouteurs fonctionnent parfaitement sur ces trois supports, mais la palme revient évidemment à Oppo, puisque les Enco X profitent de fonctionnalités supplémentaires, dont une petite animation de démarrage vous précisant le niveau de batterie des écouteurs et leur connexion, un peu comme pour les AirPods dans l’écosystème Apple. D’ailleurs, concernant l’autonomie, on l’a trouvé très correcte, avec 5h30 environ par écouteur et un total de 25 heures grâce au boîtier (sans réduction de bruit) ou 20 heures (avec réduction de bruit).

Qu’en est-il de la réduction de bruit proposée par ces écouteurs ? On le dit d’emblée, elle est bonne, très bonne même, mais ce n’est pas la meilleure. On reste un cran en dessous des AirPods Pro d’Apple, que nous avons utilisé comme référence, mais cela franchement convaincant, d’autant que les écouteurs tiennent très bien dans l’oreille et qu’ils offrent déjà un bonne isolation passive. On les a testé dans des environnements relativement bruyant, comme le métro parisien ou dans des rues passantes, et cette réduction de bruit active s’est avéré très satisfaisante au quotidien, tout comme le mode transparence qui offre un son plutôt réaliste, loin des rendus trop artificiels de certains concurrents.

Enfin, le son proposé par ces Oppo Enco X est-il bon ? On s’est réservé le meilleur pour la fin : oui, le son est bon. Excellent, même. Pour concevoir ces écouteurs, Oppo s’est associé au constructeur danois Dynaudio, spécialiste de l’audio premium, jusqu’à afficher le logo de la marque à l’arrière du boîtier. Loin d’être un énième argument marketing, force est d’avouer que le travail sur le son réalisé avec Dynaudio se sent ! Les écouteurs offrent en effet un rendu sonore particulièrement équilibré, chose assez rare sur ce secteur. Les basses, les mediums et les aigus sont vraiment bien gérés, sans qu’une fréquence ne bave jamais sur l’autre. En résulte un son très précis, riche, mais dont le rendu peut, par conséquent, se montrer assez peu chaleureux et plutôt froid pour certaines oreilles. Néanmoins, on trouve que c’est plutôt une qualité pour apprécier sa musique telle qu’elle a été conçue en studio. Mention spéciale pour le son des voix, qui est tout bonnement excellent. Les écouteurs se montreront de ce fait particulièrement adaptés à l’écoute de podcast, d’autant plus grâce à la très bonne réduction de bruit vous isolant du monde.

Où acheter les Oppo Enco X ?

[Test] Oppo Enco X, Enco-re mieux que les AirPods Pro ?