Test Sorare : quand le foot rencontre la crypto

3 Avr 2021 - Carlito

0 commentaire(s)
Test Sorare
© Sorare

Nous avons testé Sorare pendant plus d’un mois, voici un premier retour d’expérience.

Qu’est-ce que Sorare ?

Lancé en 2019 par deux Français, le concept de Sorare repose sur la collection et l’utilisation de NFT sous la forme de cartes de joueurs de foot

Si vous n’êtes pas familier avec les NFT, vous trouverez ici une explication complète. Pour faire un parallèle simple avec les cartes FUT, chacune de vos cartes n’est pas unique, et ne peut être utilisée en dehors de FIFA. Sur Sorare, quand vous achetez une carte, elle vous appartient, et vous êtes même libre de la revendre en dehors de la plateforme, puisqu’elle est par définition unique et authentifiée par la Blockchain.

Sorare a noué un partenariat avec 128 clubs, le dernier arrivé étant le Milan AC. Chaque saison, 111 cartes sont éditées au maximum par joueur. Il y a quatre niveaux de cartes dans Sorare. Le niveau commun (blanc) regroupe toutes les cartes offertes quand vous ouvrez votre compte. Elles ne peuvent être utilisées que dans le championnat gratuit, nous y reviendrons plus bas.

Tester Sorare

Les autres niveaux sont « rare » (100 cartes), « super rare » (10 cartes) et « unique » (1 seule carte). Vous avez peut-être entendu parler de Sorare avec la vente record de la carte unique 2021 de Cristiano Ronaldo, qui a été vendue… 280 000 dollars !

Contrairement à une plateforme comme NBA Top Shot dont le concept ne repose, pour l’instant, que sur la collection, les cartes de Sorare sont mises à contribution en permanence pour remporter des prix (cartes rares ou ETH).

Comment bien débuter sur Sorare ?

Quand vous commencez une partie sur Sorare, vous devez sélectionner vos trois équipes préférées. De ces dernières, vous recevrez des cartes communes qui vous permettront de participer au seul championnat ne nécessitant pas de cartes rares : le Rookie Starter. Avant de créer votre compte, deux règles d’or sur Sorare. La première est de passer par un lien de parrainage, pour avoir le droit à une carte offerte dès l’achat de 5 cartes aux enchères. Cette mécanique est importante, car vous pouvez recevoir un joueur ayant une très grosse valeur.

La seconde est de choisir 3 clubs forts, pour avoir à minima un bon gardien titulaire. Avec les cartes reçues (une douzaine), vous pouvez participer 8 fois au championnat Rookie Starter. Dans ce dernier, les seuls lots possibles sont des cartes rares, mais les chances sont infimes avec seulement 3 cartes distribuées pour des milliers de joueurs.

Comment fonctionne les « Game Week » ?

Les Game Week sont au coeur du jeu. Dans ces dernières, vous pouvez jouer contre les autres managers et tenter de remporter des lots dans une vingtaine de championnats différents.

Pour participer à une Game Week, il suffit de créer votre équipe composée de cinq cartes. Chaque championnat a ses restrictions (rareté, âge, fédération, etc.) et les lots varient allant de cartes rares à des prix en Ether. Le plus grand championnat vous permet de remporter 3 ETH, soit l’équivalent de 5 300€ à l’heure où nous rédigeons ces lignes.

Une fois ces cartes alignées, ce sont les performances de vos joueurs dans les matchs qu’ils jouent dans la vie réelle qui déterminent une note. Pour fixer cette note, Sorare se base sur les datas de Opta, le statisticien de référence dans le monde du foot. Cette note de performance (de 0 à 100) sera multipliée par le bonus de votre joueur pour atteindre sa note finale. Le bonus est un mix de la rareté, de l’expérience et d’autres critères comme le capitanat.

Les notes de joueurs
© Sorare

Comment gagner sur Sorare ?

Là où Sorare se détache de plateformes de Fantasy Football comme MPG, c’est qu’il permet d’investir et de faire fructifier vos actifs (les cartes). Le championnat le plus abordable, la Division 4 All-Star, permet de remporter 0,02 ETH si votre équipe atteint 250 points. Si vous avez choisi des titulaires, c’est un objectif très souvent atteignable.

Chaque semaine, ce sont en moyenne deux game weeks qui ont lieu. Pour participer aux championnats, il vous faudra à minima 4 cartes rares. Notre conseil pour bien débuter, c’est de choisir dans vos 3 équipes favorites des celles ayant d’excellents gardiens. Le but étant que votre carte commune soit celle d’un bon gardien, les gardiens rares étant très onéreux sur Sorare. Pour le reste des postes, vous pouvez composer une équipe solide en faisant des choix malins.

Comme on l’expliquait plus haut, il y a de nombreux championnats chaque semaine, et les lots varient. Mais tout dépend de vos joueurs et de vos choix, c’est là ou l’aspect trading/mercato entre en jeu.

Prix Game Week
Les prix de la plus petite division

Comment acheter des joueurs ?

Pour acheter une carte sur Sorare, il vous faudra alimenter le portefeuille de la plateforme. Vous avez deux choix : soit le paiement par carte bancaire soit l’alimentation via un Wallet en ETH (Ethereum). Dans le jeu, vous pouvez ensuite choisir de voir la valeur des joueurs en euros, ou en ETH.

Contrairement à des jeux comme FUT, la possibilité de revendre vos cartes transforme vos actions en véritables investissements. Si vous décidez d’arrêter Sorare, vous pourrez donc vendre vos cartes, puis ressortir les fonds de votre compte.

Pour acheter une carte Rare vous avez trois choix.

Le premier est de passer par les enchères. Plusieurs fois par heure, Sorare crée de nouvelles cartes (dans la limite de 111 par joueur par an). Vous entrez donc dans une mécanique d’enchères avec les autres managers. Celui qui est prêt à payer le plus remporte la mise. C’est en remportant 5 enchères que vous gagnerez une carte rare gratuite, si vous êtes passés par un lien de parrainage.

Parrainage Sorare
Le parrainage est important

La seconde manière de recruter, c’est de passer par le marché. Dans cet onglet, ce sont les autres managers qui remettent en vente leurs cartes. C’est un excellent moyen de faire grandir votre club, en procédant à des achats/reventes malins. Petit exemple, l’été arrive rapidement, et les championnats européens vont bientôt se terminer. La valeur des joueurs de Ligue 1 baisse peu à peu, quand celle des joueurs des championnats coréens et de MLS grimpent, comme leurs championnats ont lieu cet été.

Vous pouvez aussi acheter des joueurs blessés (ou en manque de temps de jeu) au rabais pour les garder et les revendre au meilleur moment. Valère Germain est par exemple inexistant à l’OM depuis des années, mais en fin de contrat. Il partira dans un autre club cet été, s’il signe en milieu de tableau et devient titulaire, sa côte Sorare va monter en flèche. C’est donc un moment intéressant pour l’acheter.

Le troisième moyen d’acheter un joueur Sorare, et l’un des aspects les plus intéressants du jeu, ce sont les offres directes. Vous pouvez envoyer une offre à n’importe quel manager. Vous pouvez même faire des échanges de joueurs. Au final vous gérez votre petit club et si vous voulez aller encore plus loin, le Discord officiel de Sorare vous permet de négocier avec les managers inscrits. Si vous avez toujours aimé Football Manager, cet aspect de Sorare est l’un des plus proches du jeu.

Avis Sorare : les NFT ont de l’avenir

Le monde des NFT est riche, avec son lot de projets inutiles. Pourtant une plateforme comme Sorare semble bien partie pour durer, avec d’un côté des investisseurs solides, mais surtout une communauté qui se développe de jour en jour.

Sorare a surtout su développer des partenariats avec de très grands clubs comme le Real Madrid, le PSG ou le Bayern Munich. Ne manque plus que quelques clubs de Premier League pour augmenter encore un peu l’intérêt.

Le mécanisme de jeu est très bien pensé, et les évolutions nombreuses. En un mois de jeu, on a vu arriver de nouvelles équipes, les cartes Rookies et des jeux annexes comme OneShot, une. plateforme gratuite développé avec Ubisoft et utilisant les cartes Sorare.

Seul vrai frein pour tout nouveau joueur, l’envolée des prix actuels. La hausse de l’Ethereum et la montée en popularité de Sorare rendent le jeu moins accessible financièrement actuellement.

Découvrir Sorare

Test Sorare : quand le foot rencontre la crypto