[Test] Xbox Series X : l’écosystème avant tout

5 Nov 2020 - Carlito

0 commentaire(s)

C’est Microsoft qui dégainera la premier puisque la nouvelle Xbox Series X sortira dès ce 10 novembre 2020, soit une petite dizaine de jours avant sa concurrente directe. Avec la Series X, Microsoft sortira également la Xbox Series S, une console entièrement dédiée au dématérialisé, moins puissante mais avec de nombreuses nouveautés technologiques et un prix bien plus accessible.

Avec cette Xbox Series X, Microsoft vise avant tout le technophile, celui qui recherche le meilleur de la Xbox. Depuis quelques temps, si la marque Xbox reste dédiée aux jeux-vidéo chez la firme de Redmond, il est vrai que Microsoft met l’accent de plus en plus sur un écosystème allant du cloud à la console ultra-performante. Et sur ce point, inutile de dire que Microsoft ne s’est pas raté avec la Xbox Series X, c’est sans doute une des plus puissante console à ce jour.

On ne reviendra pas sur les détails techniques ou le prix puisqu’on en a déjà parlé en long, en large et en travers, vous retrouverez ici toutes les informations sur les caractéristiques de la Xbox Series X.

Packaging et Design de la Xbox Series X

Le packaging est à l’image de la console, simple, sobre et efficace. Parce que la console est compacte, le poids est bien concentré. Petite chose sympa tout de même, l’expérience autour de l’ouverture de la console est très sympa avec une boîte qui s’ouvre à plat pour dévoiler la console. Ce n’est pas grand chose mais c’est toujours une attention des plus sympathiques. Dans la boîte se trouve bien évidemment la Xbox Series X. À cela s’ajoute la nouvelle manette Xbox, un câble d’alimentation, un câble HDMI et deux piles AA pour la manette. Si on souhaite passer par une batterie rechargeable, il faudra repasser à la caisse.

On l’avait déjà dit, la Xbox Series X nous fait penser quelque part à la PS2 de Sony avec son design monolithique. Avec sa taille compacte, le Xbox Series X est  dense et fait bien son poids. Elle n’est pas spécialement plus lourde qu’un autre appareil Hi-Fi ou une autre console mais du fait de sa taille compacte, on a juste cette impression d’avoir un appareil plus lourd.  En façade, on retrouve le logo Xbox qui sert de bouton d’alimentation, bien vu. On retrouve également le lecteur Blu-Ray ainsi qu’une prise USB-A avec juste au dessus, le bouton pour y connecter des périphériques comme les manettes. Sans surprise, au dos, on retrouve deux ports USB-A, un port Ethernet, un port HDMI et un port d’alimentation. On remarquera de plus un port pour étendre la mémoire de la console. En revanche, pas d’USB-C sur la console de Microsoft. Et chose qu’on n’avait pas remarqué lors de la prise en main, il n’y a pas de sortie optique non plus pour le son, c’est tout via HDMI désormais.

Concernant la finition, rien de spécial, la finition est de bonne qualité et la couleur noire reste une valeur sûre pour les gamers et ceux qui font attention à leur déco d’intérieur. Pas de subtilités sur le revêtement même de la console si ce n’est cette imposante grille au dessus de la console et qui servira essentiellement à évacuer la chaleur. En tout cas, on aime cette grille au dessus. En revanche, alors que sa concurrente directe, malgré sa taille imposante, reste capable de s’insérer dans des meubles audio-vidéo classiques, la Xbox Series X, avec son nouveau design est fait pour être poser à côté de l’écran.

La Manette de la Xbox Series X

Comme on l’a dit plus haut, la nouvelle manette de la Xbox Series X utilise à nouveau et par défaut des piles AA. L’avantage des piles, c’est déjà la super autonomie de la manette mais c’est aussi qu’on peut vite les changer pour continuer à jouer sans-fil, ce qui n’est pas possible quand on a une batterie intégrée comme c’est le cas avec la console concurrente. Si l’utilisateur souhaite passer par une batterie rechargeable, Microsoft propose en option la batterie avec un câble USB-C. Comme c’était déjà le cas, la manette est compatible avec les PC, Mac, smartphones, etc.

Alors que la manette de la concurrente propose une toute nouvelle expérience qui peut peut-être faire la différence lors du choix pour les plus indécis, la manette de la Xbox Series X la jouent classique avec très peu d’évolution quand on la compare à son prédécesseur. La ressemblance est flagrante. On notera ainsi un nouveau bouton au centre de la manette pour le partage de contenus, une prise jack pour le micro et surtout une nouvelle croix directionnelle qui simplifie essentiellement l’accès aux diagonales et qui n’est pas sans rappeler le D-Pad de la manette Elite de Microsoft. Les gâchettes offre une résistance plus forte par rapport à celles de la manette de la Xbox One.

À vrai dire, la manette de la Xbox One X était déjà une référence. Du coup, si les nouveautés ne sont pas légion, c’est parce qu’il est très difficile d’améliorer ce produit déjà très bien exécuté. En plus des quelques changements cités plus haut, Microsoft a changé la texture en bas de la manette, ce qui permet une meilleure accroche en main et ce, même si on a des mains qui transpirent beaucoup. Au passage, la prise en main même est toujours excellente, on aime vraiment la position des sticks analogiques en asymétrie tout comme la position, l’espacement ou encore la course d’action des boutons. La nouvelle manette de la Xbox Series X est une valeur sûre, on retrouve rapidement ses repères.

L’interface et l’expérience utilisateur

De ce côté, pas de vraies surprises puisque Microsoft avait déjà dévoilé l’interface de sa nouvelle console en la rendant disponible il y a de cela quelques semaines sur les Xbox One. Alors que Sony a pensé son interface de manière horizontale, Microsoft garde cette interface utilisateur pensée à la verticale. Si on retrouve ainsi une présentation verticale de tuiles, ces dernières sont organisées par catégories : Jeux, Xbox Gold, Xbox Game Pass, Multimédia, etc. Cette interface s’avère simple et dépouillée. Pour accéder aux paramètres de la console, il faudra passer par le bouton Xbox qui fera apparaître un menu contextuel avec en plus les options liées au compte Microsoft mais aussi aux contacts, aux derniers jeux, aux notifications et avec des raccourcis vers le Xbox Game Store et le Xbox Game Pass.

Dans tous les cas, pour les possesseurs actuels de Xbox, on est clairement en terrain connu. On vous rappelle que Microsoft a fait de gros efforts depuis la toute première interface de la Xbox One qui était indigeste à souhait. Aujourd’hui, avec cette interface Xbox présente sur les Xbox One, Xbox Series S et Xbox Series X, on se retrouve avec une expérience fluide et agréable. Mais et il y a un mais, c’est qu’avec cette expérience unifiée dévoilée depuis quelques temps, il n’y a plus aucun effet de surprise et c’est là que le bât blesse. En effet, sans jeux exclusif, les premiers retours qu’on a eu ont souvent été « Bah, c’est une Xbox quoi ».

La stratégie et les jeux

Avec une manette en somme classique et une interface déjà connue, Microsoft joue clairement la carte de l’évolution. C’est sur cet axe que la stratégie Xbox s’appuie. En effet, on le sait depuis quelques temps, en dehors de quelques licences exclusives, le plus gros point faible de la Xbox reste ce catalogue partagé avec d’autres plateformes. On comptait sur Halo Infinite pour le lancement de sa nouvelle console et malheureusement, le jeu ne sortira finalement que l’année prochaine.

Du coup, à défaut de nouveaux jeux, la Xbox Series X compte essentiellement sur l’écosystème Xbox, point d’ancrage de la stratégie de Microsoft. Si on compte bien évidemment la rétrocompatibilité avec les jeux des anciennes consoles, Microsoft compte aussi imposer un peu plus son Xbox Game Pass qui donne déjà accès à une centaine de jeux. D’ailleurs, en parlant du Xbox Game Pass (et l’arrivée d’EA Play prochainement), c’est vraiment une formule qu’on apprécie puisqu’on peut accéder à un catalogue plus qu’intéressant de jeux en téléchargement et même directement en cloud sur un smartphone Android. Cette partie cloud arrivera tôt ou tard sur PC ou iOS et c’est là qu’on peut, à juste titre, se demander pourquoi acquérir une Xbox Series X ?

En effet, avec ce type d’abonnement et un accès depuis n’importe quelle machine, on n’a pas forcément besoin d’une console nouvelle génération, non ? De même, si on n’est pas encore tenté par la Xbox Series X et qu’on a déjà une Xbox, on peut acheter les prochains jeux qui arrivent sur toutes les plateformes et bénéficier du Smart Delivery quand on basculera sur une console nouvelle génération, l’année prochaine par exemple ? En soi, il est encore trop tôt pour se prononcer sur la stratégie de la firme de Redmond et il faudra attendre encore un peu pour y voir plus clair.

Sinon, on l’aura compris, une des forces de la Xbox Series X, c’est de pouvoir lancer n’importe quel jeu de la Xbox One de manière native avec des temps de chargement réduits, ce qu’on a pu constater sur différents jeux. Il faudra ensuite un patch pour optimiser le jeu pour la Xbox Series X et profiter de la nouvelle puissance que propose la Xbox Series X. Durant ces jours de tests, les premiers jeux optimisés sont Forza Horizon 4, Gears 5, Gears Tactics, Sea of Thieves et The Touryst (pour celui-là, on cherche l’intérêt encore de l’optimisation).

D’autres jeux auront droit à leur tour à une mise à jour. Dans la réalité, on n’a pas vraiment noté de différences majeures entre une version Xbox et une version optimisée. D’ailleurs, quand les éditeurs communiquent sur les optimisations, ça parlent plus de 4K à 60 fps que de nouveaux effets graphiques ou autres. En revanche, en dehors de la définition, on notera des temps de chargements vraiment réduits et ça, c’est super agréable ! Après, on attend de voir cela sur des jeux next-gen mais en attendant, ça fluidifie l’expérience utilisateur.

Où acheter la Xbox Series X (s’il y a du stock) ?


Retrouvez la Xbox Series X à 499 euros chez Microsoft


Retrouvez la Xbox Series X à 499 euros chez Cdiscount


Retrouvez la Xbox Series X à 499 euros à la Fnac


Retrouvez la Xbox Series X à 499 euros chez Darty


Retrouvez la Xbox Series X à 499 euros chez Boulanger


Retrouvez la Xbox Series X à 499 euros chez Micromania

[Test] Xbox Series X : l’écosystème avant tout