Un important incendie détruit une partie des serveurs OVH

10 Mar 2021 - Carlito

0 commentaire(s)

L’incident aura rapidement eu d’importantes conséquences pour le web français, qui pourraient d’ailleurs perdurer dans le temps. Ce matin, plusieurs milliers de sites web répondaient aux abonnés absents. Parmi les sites toujours inaccessibles, plusieurs médias, des clubs sportifs, et quelques sites de partis politiques, à l’image de l’UPR. Même la plateforme gouvernementale data.gouv.fr, sur laquelle s’appuie l’outil Covid Tracker s’est retrouvée inaccessible pendant plusieurs heures, avant d’être finalement à nouveau opérationnelle dans le courant de la matinée.

Point commun entre l’ensemble de ces sites, tous étaient hébergés par l’entreprise OVH, connue pour accueillir près de deux tiers du web français sur ses datacenters. Cette nuit, aux alentours d’une heure du matin, un important incendie s’est déclaré au sein des serveurs du pôle de Strasbourg de la société. Aucune victime n’est à déplorer, mais avec 1,5 million de clients répartis à travers le monde, les conséquences matérielles du drame sont quant à elles nombreuses. À noter que ce n’est pas la première fois qu’OVH doit faire face à un coup dur. En 2017, les mêmes serveurs strasbourgeois avaient déjà subi une importante panne d’alimentation, plongeant plusieurs milliers de sites dans le noir.

Certaines données perdues ?

Après avoir maîtrisé l’incendie, OVH invite désormais ses utilisateurs à faire preuve de patience avant la restauration de leurs données. Sur les quatre datacenters présents sur le site, deux sont totalement ou partiellement détruits. Les deux autres, nommés SBG3 et SBG4 ont été éteints, mais les équipes travaillent actuellement à les remettre sur pied le plus vite possible. Pour le moment, il est encore difficile de savoir si l’ensemble des sites impactés pourront à terme récupérer leurs données. Il y a cependant fort à parier qu’il faudra sans doute attendre plusieurs jours avant d’espérer un retour à la normale. Un incident qui tombe particulièrement mal, alors même que l’entreprise avait annoncé hier son projet d’introduction en bourse.

Un important incendie détruit une partie des serveurs OVH