WandaVision : les petites anecdotes sur la création de la série Marvel

5 Fév 2021 - Carlito

0 commentaire(s)
Crédits : Marvel Studios

La temporalité est l’une des caractéristiques qui intrigue le plus dans la nouvelle série Marvel WandaVision. En effet, les épisodes représentent tous une décennie différente et pourtant, on apprenait il y a quelques jours que le voyage dans le temps n’était pas de la partie dans la série. Si on ne peut pas encore expliquer cette temporalité mystérieuse, on peut en revanche vous dévoiler quelques secrets de tournages qui ont permis aux acteurs et à l’équipe technique de voyager dans le temps, à travers les sitcoms des années 1950 à nos jours.

Une immersion qui passe par le matériel utilisé

Crédits : Marvel Studios

C’est la première chose qui saute aux yeux lorsque l’on commence la série : les premiers épisodes sont en noir et blanc. Dans les premiers épisodes, les personnages de Wanda et Vision évoluent dans des époques où la télévision en couleur n’existait pas. Mais ce n’est pas la seule caractéristique qui donne à la série un rendu presque parfait d’authenticité. D’autres détails ont participé à ce sentiment comme la sélection du matériel de réalisation. Jess Hall, directeur de la photo, a avoué avoir utilisé pas moins de 47 objectifs afin d’arriver à un résultat qui soit le plus authentique possible.

L’équipe technique a aussi utilisé des techniques d’effets spéciaux et d’éclairages propre à l’époque représentée. Par exemple, les trois premiers épisodes ont été presque entièrement éclairés au tungstène, alors que la LED ne fait son apparition que dans les épisodes des années 2000, comme le voulait la pratique du cinéma à ces époques. Toujours pour les trois premières décennies représentées, Tara DeMarco, responsable des effets visuels a expliqué qu’ils ont utilisé « des accessoires animés par des fils, un montage très classique et des effets rewind ».

L’étude des sitcoms de l’époque au centre de l’authenticité

Crédits : Marvel Studios

Le réalisateur de la série Matt Shakman a établi d’emblée qu’il ne voulait pas parodier le genre des sitcoms mais que WandaVision en soit littéralement imprégnée. Pour cela, en plus des adaptations techniques, il a fallu beaucoup étudier le genre afin de le retravailler correctement. Pour l’anecdote, le premier épisode de la série, qui se situe dans les années 1950, a été tourné avec la présence d’un vrai public. C’était en effet une technique utilisée afin de capter de vrais rires en fond. Paul Bettany, interprète de Vision, a déclaré que « tous les membres de l’équipe portaient des tenues d’époque. Tout le monde était dans l’ambiance ».

En plus de coller à une réalité, cette expérience a permis de renforcer le sentiment d’authenticité à la fois à l’écran mais aussi pour les acteurs. Ils ont d’ailleurs dû participer à un stage avant le tournage afin d’apprendre à s’approprier chaque décennie en étudiant le langage visuel, le ton, le style et l’humour propre à chaque époque. Rien de trop sérieux non plus, il s’agissait de regarder d’anciennes séries et d’essayer de reproduire la gestuelle et le phrasé vêtus de costumes.

Enfin, si vous êtes déjà fan de la série, vous pouvez vous procurez une des figurines de la collection Funko Pop! à l’image de Wanda et Vision sorties à l’occasion du lancement la série. Vous retrouverez bien l’esprit de la série avec quelques figurines en noir et blanc. Elles sont disponibles au prix conseillé de 14,00 euros sur le site de Funko.




S’abonner à Disney+ pour 6,99 € par mois

WandaVision : les petites anecdotes sur la création de la série Marvel